Gagnons Tockyo 2021

Campagne de soutien au mouvement handisport

Participez dès maintenant… pour gagner ensemble en 2021 !

Comité Départemental Handisport Tours 37 - PARIS 2024 S'ENGAGE POUR DES PARA-EMOJIS
A+ A-

PARIS 2024 S'ENGAGE POUR DES PARA-EMOJIS

C’est officiel, Paris 2024 s’engage pour une représentation massive d’emojis liée aux Jeux Paralympiques 2024 ! 

En effet les émojis sont devenus un alphabet universel dans notre quotidien, c’est pourquoi nous les retrouverons dans nos téléphones, ordinateurs prochainement.

Cela permettra une représentation plus inclusive du Handisport et de développer une meilleur notoriété des Jeux Paralympiques dans le monde entier, mais également de soutenir d’avantage les comités nationaux et internationaux paralympique, les athlètes français et internationaux.

#ParaEmojis2024

Les emojis s’ouvrent à la diversité avec par exemple, les teintes de peaux, de cheveux ou bien des personnes en situations de handicap. Les icones sont incontournables dans la communication virtuelle d’aujourd’hui et doivent être de plus en plus à l’image de notre société actuelle.

C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous espérons voir ces nouveaux émoticônes, afin de représenter la diversité également dans le monde du sport. De plus, ce sera un levier important d’inclusion, d’acceptation de soi et d’ouverture à la différence.

Les athlètes champions paralympiques soutiennent la démarche 

De nombreux athlètes champions paralympiques de tout horizon ont souhaité s’associer à cette démarche comme Marie-Amélie LE FUR du para athlétisme ; Michael JÉRÉMIASZ du tennis fauteuil ; Théo CURIN en para natation, la Néerlandaise Marlou VAN RHIJN para athlétisme, la Colombienne Angélica BERNAL para tennis et l’Argentin Sylvio VÉLO cécifoot et bien d’autres…

La demande de Paris 2024 fera l’objet d’un dépôt officiel auprès du Consortium Unicode (l’organisation privée sans but lucratif qui décide de l’introduction de nouveaux émojis) en avril 2021. Cette demande concernera l’intégralité des sports paralympiques. Cette démarche avait déjà été lancée par le Comité Paralympique Espagnol, cependant malgré l’engouement suscité, celle-ci n’avait pas abouti. Croisons les doigts !